Isolation acoustique : les solutions pratiques

Isolation acoustique : les solutions pratiques

Isolation acoustique, les solutions pratiques

Éclats de voix, bruits de pas, électroménager, circulation, avions… les nuisances sonores sont nombreuses et nous empoisonnent souvent la vie. S’il est important d’isoler thermiquement son logement, il est également important de penser à sa qualité de vie et à sa santé. Une isolation thermique n’est pas de facto une isolation acoustique, et un bruit persistant, lui, peut vite devenir agaçant ! Découvrez les conseils de nos experts sur les différentes possibilités d’isolation phonique.

Les différents types de bruits

Avant de pouvoir réduire les nuisances sonores, il est important d’identifier leur provenance. Dans la construction, il existe deux grandes familles de bruits : les bruits aériens et les bruits solidiens.

Bruits aériens vs. bruits solidiens

Les bruits aériens

Les bruits aériens sont dus à la propagation du son dans l’air. Ils peuvent provenir de l’extérieur (la circulation, les avions, les trains, le bruit des voisins…) ou de l’intérieur (les éclats de voix, la radio, la télévision, la musique…)

Les bruits solidiens

Les bruits solidiens proviennent de la propagation des vibrations dans le sol et dans les murs. On y retrouve :

- Les bruits d’impacts : la pluie sur une toiture ou une fenêtre de toit, les talons sur le sol, le déplacement des meubles, les chutes d’objets…

- Les bruits vibratoires : la machine à laver, le sèche-linge…

- Les bruits d’équipements : l’ascenseur, la robinetterie, la ventilation mécanique, la chasse d’eau…

Au-delà des décibels, le bruit est aussi une notion subjective : on supporte bien mieux le bruit que l’on fait soi-même que celui créé par les voisins…

Avant de commencer vos travaux d'isolation

Saviez-vous que le bruit est sournois ? Il s’insinue partout : dans les moindres fissures, dans des joints défaits, les trous aussi petits soient-t-ils, les châssis de fenêtres, les trous liés à un double interrupteur, les prises, les boites aux lettres dans les portes, les caissons de volets…

Si ce n’est déjà fait :

- Colmatez les petites fuites d’isolation à l’aide d’un mastic ou d’un enduit pour éviter le moindre jour ;

- Isolez vos cheminées. Si elles renferment uniquement d’anciens tuyaux qui ne sont plus utilisés, un simple rebouchage au mortier ou en plâtre suffit. Pour les feux ouverts, on peut traiter l’entrée du bruit à la base de la cheminée à l’aide de matériaux absorbants ignifuges placés à la base du conduit.

Isolation acoustique

Comment s'isoler des bruits aériens ?

La musique c’est bien, mais à condition de pouvoir encore s’entendre ! Vous êtes à deux doigts de regretter les cours de batterie ou de guitare du petit ! Sans parler des bruits extérieurs… Vivre en ville vous amène aussi son lot de désagréments : quand ce ne sont pas les klaxons ou les ambulances, c’est ce train qui passe toutes les heures qui vous rend chèvre !

Si ça a le don de vous exaspérer, on a des solutions pour vous calmer !

Avant toute chose, pensez à installer des fenêtres à double ou triple vitrages avec des verres feuilletés acoustiques pour garantir un meilleur filtre aux bruits extérieurs.

Doublage du mur

Pour vous isoler des bruits du voisin, de la circulation ou même du vacarme provenant de la chambre des enfants, vous pouvez améliorer l’acoustique en réalisant un « doublage du mur » (isolation + plaque de plâtre).

Il doit être constitué d’une ossature métallique indépendante du mur et du plafond, dans laquelle est interposé un matériau absorbant souple tel que :

- Des panneaux de laine de verre (Sonepanel d’Isover, Acoustifit de Knauf, Ursacoustic d’Ursa) ou de laine de roche (Rock sono base de Rockwool), pour l’isolation d’une cloison intérieure

- Des panneaux de laine de verre (PartyWall d’Isover, Acoustiwall de Knauf, Walltec 32 d’Ursa) ou de laine de roche (Rock Fit mono de Rockwool), pour l’isolation d’un mur mitoyen entre deux habitations (appartements ou maisons).

- De panneaux de papiers/cartons recyclés (Pan-terre d’Acoustix) ou de panneaux de mousse de polyuréthane (Silentwall de Recticel), pour l’isolation de vos murs extérieurs (par l’intérieur). Il est à noter que ces 2 produits sont constitués de matériaux recyclés : le papier et le carton (des collectes communales) pour le Pan-terre et la mousse de polyuréthane (de chutes industrielles de production) pour le Silentwall.

Si le bruit vient de l’étage supérieur (Machine à laver, bruits de pas…) vous pouvez toujours demander à votre voisin d’isoler son sol… pour cela il faut encore qu’il soit conciliant et sympa. Sinon, ajoutez un plafond avec des suspentes acoustiques antivibratoires.

Attention : les nouvelles cloisons et le doublage doivent toujours être désolidarisés des parois existantes et posées sur un joint souple.

Comment s'isoler des bruits solidiens ?

Vous en avez marre de savoir à quelle heure vos voisins sont rentrés ? Le bruit de la pluie sur votre toiture vous empêche de dormir sans parler de cette chaudière qui se relance alors que la maison est sous silence… Là aussi, on a des solutions pour vous !

Pour éviter les bruits vibratoires de la machine à laver par exemple, pensez :

- À placer un mousse sous la machine ou des « silent block » pour empêcher que le son ne se répercute partout.

- Vérifier bien la désolidarisation des murs, du plafond et du sol.

- Mélangez le plus de matière possible. Plus les densités de matériaux sont variées, plus le bruit se répartira différemment d’une matière à l’autre. Quand le bruit arrivera dans la pièce, il sera dès lors fortement amoindri.

Pour éviter les bruits d’impacts sur vos toitures (inclinées ou plates) ou entre les solives, placez des panneaux de laine de verre ou de roche sous forme de rouleaux comme Isoconfort 35 d’Isover, Multifit 035 de Knauf, Hometec 35 d’Ursa ou Rock roof flexi de Rockwool.

Contre les bruits de choc sur votre sol, soit vous placez la sous-couche du fabricant (Balterio, par exemple) sous votre parquet flottant afin d’amortir les impacts. Soit, vous placez une mousse, style Ethafoam de Ravago Building Solutions, qui est une mousse de 5 mm d’épaisseur à mettre sous la chape pour désolidariser votre sol en carrelage du plafond situé juste en dessous.

DERNIERS CONSEILS

N’oubliez pas que là où l’air passe, le bruit passe également ! Pour une bonne isolation acoustique, il vous faudra une bonne étanchéité à l’air, sans pour autant oublier son renouvellement indispensable.

Le moindre défaut dans votre isolation acoustique peut ruiner tous les efforts que vous aurez consentis ! C’est pourquoi, nous ne pouvons que vous recommander de faire appel à un professionnel qualifié et expérimenté.

Le saviez-vous ? Si vous avez moins de 30 dB(A) entre 2 murs mitoyens ou en façade, on considère que votre habitation est au calme. Besoin de conseil ? Passez nous voir chez YouBuild-Mpro.

 

Isolation acoustique - Infografique

 

Isover insulation

Ursa

Recitel

Ravago Building Solutions

Rockwool

 

Knauf

Acoustix

 

Trouver le point de vente le plus proche…

Sélectionnez votre point de vente