Construction étanche à l’air : comment faire en pratique ?

Construction étanche à l’air : comment faire en pratique ?

Construction étranche à l'air: comment faire en pratique?

Un bâtiment économe en énergie, c’est bien plus qu’une épaisse isolation. Il convient, en effet, de veiller à l’étanchéité à l’air et de penser à des solutions globales où la structure, l’isolation et l’étanchéité au vent et à l’air s’accordent parfaitement pour garantir un bâtiment durable et économe en énergie.

Vous souhaitez accorder une attention particulière à une parfaite étanchéité à l’air et à une ventilation contrôlée ? Arnout Ulenaers et Xavier Gantois d’ISOPROC se penchent sur l’étanchéité à l’air des bâtiments et partagent de précieux conseils et descriptions pour rendre votre projet de construction aussi étanche que possible.

 

ISOPROC, SOLUTIONS CONSTRUCTIVES D'AVENIR

Arnout Ulenaers, responsable du marketing et de la communication : «ISOPROC est un pionnier et un champion de l’isolation durable et efficace. Tant pour les bâtiments neufs que pour les rénovations. Nous sommes particulièrement réputés pour nos connaissances et nos produits dans le domaine de l’étanchéité à l’air, de l’isolation en cellulose et des panneaux de fibres de bois pour la protection des sous-toitures et des murs. Fidèles à notre credo “Soyez serein | Solutions constructives d’avenir”, nous proposons des solutions de qualité aux architectes, entrepreneurs, constructeurs et experts en énergie. »

Xavier Gantois, conseiller technique : « Notre objectif est de garantir des solutions caractérisées par une longue durée de vie et d’encourager les bonnes pratiques de construction. À cet égard, ISOPROC propose aussi des formations, des mesures, des études et des conseils. »

 

IMPORTANCE D'UNE BONNE ETANCHETITE A L'AIR

Xavier Gantois : « Une bonne étanchéité à l’air permet d’économiser de l’énergie et d’éviter les dégâts au bâtiment. Elle contribue, en outre, à un climat intérieur sain et confortable et à l’efficacité optimale de l’isolation thermique et acoustique :

Isolation thermique

L’isolation ne fonctionne que lorsque l’air “reste coincé” dans l’isolation. Il faut donc éviter les flux d’air autour, entre et à travers l’isolation. Du côté chaud de l’isolation, il faut prévoir une couche parfaitement étanche à l’air et à la vapeur, et du côté froid, une couche étanche au vent bien fermée. L’espace intermédiaire doit être complètement rempli de matériau isolant et doit s’intégrer intégralement à la couche étanche au vent (la sous-toiture) et à la couche étanche à l’air. De cette façon, l’air chaud reste à l’intérieur de la maison en hiver et l’air froid à l’extérieur. L’isolation thermique est alors totalement efficace. En été, vous maintenez la chaleur à l’extérieur.

Isolation acoustique

Un autre avantage est qu’en colmatant les brèches et les fissures autant que possible, vous ne serez pas gêné, dans la maison, par le bruit ambiant et les bruits de la rue. 

Confort de vie

En installant correctement l’étanchéité à l’air, vous évitez les courants d’air gênants et vous prévenez les moisissures et les dommages aux bâtiments, tout en créant un climat intérieur agréable et sain.

Ventilation contrôlée

Dans un bâtiment étanche à l’air, l’air frais contrôlé entre par un système de ventilation. Grâce à une bonne étanchéité, cet air ne peut ni entrer ni sortir du bâtiment par d’autres moyens. Vous tirez ainsi un trait sur les pertes de ventilation non contrôlées. »

CONSTRUCTION ETANCHE A L'AIR: COMMENT FAIRE EN PRATIQUE?

Arnout Ulenaers : « Un bâtiment est un assemblage de divers éléments de construction. Les fuites d’air se produisent lorsque les éléments de construction ne sont pas étanches à l’air (par exemple, une maçonnerie non plâtrée) ou ne sont pas associés de manière étanche à l’air (par exemple, le raccord entre les fenêtres et le mur). Ma réponse est donc que la règle de l’art consiste à associer tous les éléments de construction étanches à l’air entre eux de manière à obtenir (généralement du côté chaud de l’isolation) une couche d’étanchéité à l’air ininterrompue. Les murs, les toits, le soubassement et la menuiserie, les poutres et les gaines de câbles, jusqu’aux caches des prises et des interrupteurs, doivent être étanches ou rendus étanches. »

Afbeelding met binnen, tafel

Automatisch gegenereerde beschrijving

Xavier Gantois : « C’est vrai, la construction étanche nécessite une approche conceptuelle. Rendre un bâtiment étanche à l’air est un travail méticuleux où l’on vise la perfection (à fortiori pour les structures en bois). Le principe de base est d’assurer la présence d’une couche hermétique continue autour du volume protégé, qui n’est interrompue à aucun endroit. Comment faire ?

  1. Assurez-vous de disposer d’un projet bien pensé, dans lequel tous les détails ont été soigneusement élaborés. Pour chacune des couches, vérifiez que les raccords soient compatibles et étanches. Dans le cas des constructions en bois, il est recommandé de travailler avec une cavité pour les gaines afin que les dégagements techniques puissent être appliqués à l’intérieur de l’enveloppe étanche à l’air et qu’elle ne soit pas percée.

  2. Informez tous les ouvriers de l’importance de l’étanchéité à l’air. Cela empêchera un électricien non averti de découper un film pour y placer des câbles. Les trous percés dans l’enveloppe étanche à l’air doivent toujours être réparés et étanchéifiés.

  3. Choisissez des produits de qualité provenant du même fabricant pour des raisons de garantie. De cette manière, vous vous assurez que votre maison sera encore économe en énergie et saine dans 20, 30 ou 40 ans et que sa valeur sera préservée.

  4. Préparation du support : poser de la bande adhésive nécessite un support exempt de poussière, relativement lisse et sec.

  5. Placez toujours une bande d’étanchéité sans tension et appuyez fermement.

Il faut certes penser à beaucoup de choses, mais tout le monde peut finalement réussir l’étanchéité à l’air d’une maison. »

MESURE DE LA DENSITE DE L'AIR

Xavier Gantois : « Il faut évidemment tester si un bâtiment est suffisamment étanche à l’air. Pour ce faire, on utilise un test d'infiltrométrie. En utilisant un ventilateur pour mettre le bâtiment en dépression et en surpression, vous pouvez tester l’étanchéité à l’air et vérifier la qualité de la construction. Il est préférable de le faire après les travaux d’étanchéité à l’air, mais si possible avant la finition finale (avec des plaques de plâtre, par exemple), car des améliorations peuvent encore être apportées à ce stade. Un test d’infiltrométrie est utile non seulement pour détecter les fuites d’air dans l’enveloppe du bâtiment, mais aussi pour démontrer l’étanchéité à l’air lors des inspections EPC (certificat de prestation énergétique) et des déclarations PEB. Un bâtiment bien étanche à l’air assure un meilleur niveau E. Une bonne raison d’effectuer le test d’infiltrométrie. »

Arnout Ulenaers : « Grâce aux mesures que nous effectuons au sein du département ISOPROC Testingnous offrons aux différents acteurs du secteur de la construction la possibilité de vérifier la qualité des travaux effectués pendant et après leur réalisation. Nos spécialistes fournissent des mesures fiables de l’étanchéité à l’air (test d’infiltrométrie), de l’acoustique, des pertes d’énergie et des ponts thermiques (thermographie), ainsi que du débit et de l’étanchéité des systèmes de ventilation. Et ceci pour tous les types de projets, des plus petits aux plus grands et des constructions résidentielles aux bâtiments publics. Nous sommes fiers de dire qu’ISOPROC Testing est un pionnier, un expert et la référence en la matière pour toute la Belgique. »

PRODUITS ISOPROC POUR L'ETANCHETITE A L'AIR

Arnout Ulenaers : « Avec nos produits pro clima, vous optez pour une solution fiable pour l’étanchéité de l’enveloppe du bâtiment :

INTELLO PLUS

Pare-vapeur intelligent hydrosafe® (à humidité variable) très efficace pour l’étanchéité à l’air de toutes les constructions en bois isolées avec tous les matériaux isolants fibreux (laine minérale et naturelle, isolant en cellulose soufflée ou fibre de bois).

TESCON VANA

Ruban adhésif étanche à l’air tout usage pour intérieur et extérieur. Pour le collage durablement étanche à l’air et sûr des recouvrements des membranes pare-vapeur et d’étanchéité à l’air, des membranes de toiture et de façade et de leurs raccords. Convient également pour le collage des joints d’about de panneaux dérivés du bois et comme support de plâtre sur des substrats métalliques (p. ex. poutres métalliques) sans pénétration de rouille

 
 


ORCON Classic

Colle d’étanchéité élastique durable et polyvalente, sans solvant, pour une utilisation intérieure et extérieure.

 
  Afbeelding met tekst

Automatisch gegenereerde beschrijving


CONTEGA PV

Bande de plâtre frein-vapeur avec armature pour le raccord étanche à l’air et à la vapeur des fenêtres sur des murs irréguliers et même légèrement humides.

CONTEGA SOLIDO IQ (-D)

Bande de surmoulage adhésive sur toute la surface, à humidité contrôlée, pour le raccord des châssis de fenêtres et des plâtres à l’intérieur et à l’extérieur, avec zone adhésive supplémentaire pour la fixation sur le côté du profilé de fenêtre

 
  Afbeelding met drinkwater

Automatisch gegenereerde beschrijving

 

EXTOSEAL ENCORS

Ruban d’étanchéité hydrofuge à fort pouvoir adhésif pour l’intérieur et l’extérieur.

KAFLEX

Manchons auto-adhésifs pour câbles Ø 4,8 - 12 mm, pour usage intérieur et extérieur.

TESCON SPRIMER

Apprêt sous forme d’aérosol, pour une utilisation intérieure et extérieure.

AEROSANA VISCONN

Spray d’étanchéité à l’air avec valeur μd hygrovariable. Le film pulvérisé forme, après séchage, une couche de protection frein-vapeur étanche à l’air et peut être utilisé pour l’extérieur d’une maçonnerie qui n’est pas enduite à l’intérieur, pour raccorder une base de mur non enduite à une dalle de béton, pour une maçonnerie non enduite ou un matériau en feuille poreux, à l’intérieur et à l’extérieur. Il convient également pour raccorder des éléments de construction ou pour fixer des substrats lors de rénovations.